UNE MAISON DANS LES CEVENNES
CUISINE ET DEPENDANCE
C'est dans la petite sous-préfecture du Gard nommée Le Vigan que les nouveaux propriétaires de cette ancienne maison de maître ont entrepris de restaurer progressivement un patrimoine fraichement acquis.
Ils ont décidé de commencer par la très spacieuse cuisine qu'ils ont considéré comme trop grande. Ils ont donc choisi de transformer cet espace en lieu hybride : "nous sommes conscients que l'histoire de cette maison voudrait que ce soit une cuisine géante avec milles fourneaux et une armée de cuisiniers et de domestiques qui s'affairent comme chez Nissim de Camando, mais nous n'avons pas cette culture, 
nous aimons les Cévennes pour une autre histoire, celle des paysans montagnards qui se réchauffaient le soir autour du Cantou" a confié d'emblée la propriétaire.
 
Entre cuisine, salle à manger et pièce à vivre, pas d'îlot central, pas de hotte et de casseroles démesurées , il faut pouvoir s'y réunir, s'y reposer, s'y réchauffer, une sorte de petit studio intime pour la famille. Il était important pour eux de redonner une échelle humaine à cette première pièce à vivre (et au cabinet de toilette atenant ) qui serait le début d'une longue et délicate réhabilitation. 
Les données du projet :
Budget : 18 000 € HT - Pris travaux hors mobilier
Surface : 35 M2
Client : Privée
Type de mission : mission complète (conception/réalisation) 
 
EXISTANT AVANT TRAVAUX